L\'éducateur
Pour pouvoir y accéder à ce forum vous devez vous enregistrer

L\'éducateur

forum qui s\'interesse à l\'enseignement du français au primaire
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
" />

Partagez | 
 

 remédiation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
samie



Messages : 56
Date d'inscription : 01/10/2010
Age : 36
Localisation : Bougie

MessageSujet: remédiation   Mar 3 Jan - 10:03

Salut collègues et bonne année
Encore une autre fois j'ai besoin de votre aide
Est ce que quelqu'un pourrait me donner ou me dire comment organiser mes séances de remédiation ( cahier de remédiation )
Est ce qu'il y a un modèle à suivre. SVP j'attends avec impatience votre aide.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samie



Messages : 56
Date d'inscription : 01/10/2010
Age : 36
Localisation : Bougie

MessageSujet: Re: remédiation   Mer 4 Jan - 16:36

Salut collègues
je ne pense pas qu'il n'y a pas d'enseignants qui n'ont aucune aidé sur l'organisation des séances de remédiation. Vraiment je en ai besoin pour confectionner mon cahier de remédiation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samie



Messages : 56
Date d'inscription : 01/10/2010
Age : 36
Localisation : Bougie

MessageSujet: Re: remédiation   Ven 6 Jan - 17:47

Salut
Encore, y a t_il quelqu'un qui peut m'ider. je cherche une fiche de remédition ou un modèle pour son cahier.
Pourriez-vous me donner une aidée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mhandpcef



Messages : 61
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: remédiation   Lun 9 Jan - 18:37

Remédiation, comment faire?

— Rappel : les facteurs qui interviennent dans l'apprentissage
Le milieu - L'élève - L'enseignant
Les questions que l'enseignant se pose sur ses capacités :
« Se connaître soi-même pour connaître les autres »
(inspiré de Montaigne, Essais)
1. Suis-je capable de travailler en équipe?
2. Ai-je confiance dans la capacité de mes élèves ?
3. Suis-je capable de planifier mes situations d'apprentissage?
4. Suis-je capable d'assurer la cohérence et la continuité dans le développement des compétences de mes élèves avec les apprentissages précédents ?
5. Ai-je intégré l'évaluation diagnostique des compétences de mes élèves à ma pratique pédagogique ?
6. Suis-je capable de proposer à mes élèves des situations d'apprentissage différenciée?
7. Suis-je capable de varier mes démarches d'enseignement en fonction des difficultés de mes élèves ?
8. Mes méthodes sont-elles cohérentes avec celles de mes collègues ?
9. Suis-je capable de repérer rapidement l'élève en difficulté?
10. Ai-je une bonne compréhension des objectifs du programme?
11. Suis- je capable d'appendre à mes élèves à être parfois autonomes dans leurs apprentissages ?
12. Suis-je capable de faire, de conduire une observation critériée ?
13. Suis-je capable de faire une évaluation diagnostique?
14. Suis-je capable de faire une analyse des erreurs commises et de retrouver les causes?
Ces 14 questions sur l'aptitude à mettre en place une remédiation dans sa classe.
Les questions que l'on se pose à propos de l'élève,
Mes élèves sont-ils capables de :
·D'entreprendre une activité en complète autonomie ?
·D'apporter leur contribution dans une activité mutualisée, de coopérer ?
·De s'imposer une discipline de travail?
·De se remotiver après une aide de ses camarades ou de l'enseignant ?
·D'une intelligence multiple ?
·D'appliquer intelligemment des consignes (méthodes de travail, documentation...)
·De se donner une méthode de travail ?
·De varier leurs démarches en fonction du problème à résoudre?
·D'esprit de synthèse ?
·D'un niveau d'attention et de concentration prolongées ?
·De mettre en ouvre une pensée créatrice
·De communiquer de façon appropriée en utilisant les ressources de la langue et d'autres moyens de communication ?
·De résoudre des situations-problèmes ?
....Complétez par d'autres capacités selon la représentation que vous avez de l'élève compétent
Qu'est-ce qui caractérise un élève à risques?
Des solutions ?
Il s'agit de reconstruire des comportements de réussite au niveau de la classe entière pour éviter que l'hétérogénéité inévitable ne se transforme en différences difficiles à gérer entre élèves.
Le travail mutualisé en petits groupes, avec des situations problèmes à résoudre ensemble, est une première solution qui redonne confiance et évite le découragement et la démotivation des élèves les moins doués.
Pour cela, le travail de l'élève et du groupe doit aboutir à une production qui, socialisée, valorise le travail de chacun.
Sur le plan individuel, il s'agira de développer chez l'élève des attitudes positives
-prendre le temps de la réflexion avant de commencer un travail ;
-apprendre à mobiliser les ressources adéquates pour résoudre les situations problèmes ;
- rattacher les connaissances nouvelles à ce qu'il sait déjà ;
-évaluer ses performances avec l'aide du maître ou l'aide de ses camarades. Le travail personnalisé, articulé sur ces points, trouve sa place dans le travail coopératif, les tâches mutualisées à réaliser en co-responsabilité dans des groupes restreints.
Les formes d'intervention pédagogique : trois formes d'intervention Quel est votre choix ?
L'intervention magistrale en classe entière :
C'est la pratique pédagogique la plus courante et aussi celle qui répond le moins à l'hétérogénéité des classes. Cependant, il est possible de diversifier le plus possible le langage utilisé pour enseigner, et particulièrement le langage des consignes et des explications. Mais la motivation des élèves reste faible car c'est l'enseignant qui pilote et organise l'ensemble des travaux.
La pédagogie interactive en petits groupes :
La tâche est mutualisée et confiée à de petits groupes d'élèves qui travaillent en co-responsabilité. Les élèves confrontent leurs représentations et construisent leurs savoirs en interaction : l'objectif du travail est moins un objectif de production qu'un objectif d'apprentissage. Cette démarche est à rattacher aux théories du socioconstructivisme.
C'est une situation qui reste encore plus ou moins directive car l'enseignant a la responsabilité du choix des documents ; la tâche de régulation des petits groupes lui incombe également.
La pédagogie différenciée
Différencier, oui mais comment ?
S'inspirant de De Perreti et de Legrand, Ph. Meirieu distinguait dans son premier ouvrage sur la pédagogie différenciée « Ecole mode d'emploi « deux manières de différencier les modalités d'apprentissage au sein d'un groupe classe :
- la différenciation successive - la différenciation simultanée
La différenciation successive », écrit-il, se pratique dans les situations collectives, le plus souvent au moment où on engage un apprentissage nouveau pour découvrir des notions nouvelles, pour construire de nouveaux concepts. Le maître garde la direction des opérations et fait varier les questionnements, les outils, les supports... au sein d'une même activité complexe qui concerne donc tous les élèves. Les objectifs sont, ici, de construire une signification commune partagée par l'ensemble de la classe, mais aussi de faire émerger des représentations individuelles, la mise en évidence des conceptions, de mesurer approximative le niveau de maîtrise de la compétence principale en construction par chaque élève.
Pour rassembler ces informations essentielles et construire la suite des apprentissages, le maître doit placer tous ses élèves en situation optimale de réussite et, par conséquent, trouver les supports, les situations intermédiaires, les tâches nouvelles, les principes de regroupement des élèves qui feront fonctionner efficacement cette différenciation.
Quels variables la différenciation simultanée peut-elle prendre ? (dans « Ecole, mode d'emploi)
·différenciation des remédiations, des tâches, des niveaux d'exigence par rapport à la tâche ;
·différenciation des activités, de leur complexité, de leur longueur, de leur durée, de leur positionnement dans le processus d'apprentissage ;
·différenciation des groupements des élèves : groupes de besoin, de niveau matière, de niveau tâche, de niveau méthodologique, de stratégies, de projets...Groupements le plus souvent circonstanciels, éphémères, liés à des situations, des itinéraires, des obstacles, des aspects des stratégies d'apprentissage, des histoires personnelles... jamais installés, jamais définitifs, toujours remaniés en fonction des situations et des contextes ;
·différenciation des outils et des cheminements méthodologiques : apports métacognitifs, didactiques ;
·différenciation des modalités, des supports lors d'une évaluation sommative ;
·différenciation (exceptionnelle) des mises en situation d'apprentissage, voire des situations d'apprentissage...
Conclusion : On le comprend, le choix des modalités de la différenciation dépend essentiellement du contexte précis dans lequel se construisent les apprentissages. C'est en fonction des enfants réels, évoluant dans un environnement réel, avec un maître réel, tous confrontés à des apprentissages réels que s'élaborent choix et réponses.
Le schéma méthodologique de la différenciation simultanée est donc le suivant :

---------Evaluation formative ---- Evaluation formatrice
Eclatement du groupe classe en groupes d'apprentissages différenciés avec des objectifs partiellement communs (les programmes et les niveaux d'exigence restent les mêmes pour tous) et des modalités de réalisation ponctuellement différentes en intensité et en durée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seduc.blog4ever.com
opel corsa



Messages : 45
Date d'inscription : 03/10/2008
Localisation : sétif

MessageSujet: Re: remédiation   Mar 10 Jan - 5:55

JE N'AI RIEN COMPRIS!!!??? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samie



Messages : 56
Date d'inscription : 01/10/2010
Age : 36
Localisation : Bougie

MessageSujet: Re: remédiation   Jeu 12 Jan - 17:17

Merci beaucoup collègue
Vous m'avez donné vraiment une idée détaillée sur la remédiation.
Mais ce que je demande est plus simple ce sont les habitudes quotidiennes de la remédiation en classe avec les élèves.
c'est à dire : avant de programmer une séance de remédiation qu'est-ce qu'il faut
comment et où mentionner les élèves concernés
comment déclarer l'objectif (s) de la séance
comment enregitrer les élèves retenus
comment mentionner le déroulement de l'opération ( début -pendant -fin (jugement) )
est-ce que pour tout ça on réserve un document spéciale ( cahier ou autres)
Comment l'organise-t-on ( ce document )?
Quelqu'un veut aider et partager son savoir et savoir-faire avec ses collègues.
Encore une fois merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIDELITE



Messages : 114
Date d'inscription : 27/03/2010

MessageSujet: Re: remédiation   Ven 13 Jan - 12:33

THEME : La remédiation pédagogique.

I- CARACTERISTIQUES DE LA SEANCE :

1- Définition :
Toute action pédagogique qui se veut constructive doit se reposer sur le triptyque : apprentissage – évaluation – remédiation. Ces trois opérations font partie intégrante de l’acte pédagogique.
La remédiation pédagogique est une séance thérapeutique (pour guérir / soigner / remédier) qui consiste à rendre normal ce qui ne l’est pas sur les plans :
- Psychologique : exemple, les cas timides, retirés, excités, turbulents, ....
- Socio-culturel : intégration / insertion / introduction de certains éléments dans le groupe-classe. Il s’agit des difficultés que peuvent présenter certains élèves à s’adapter au travail du groupe – classe ou à l’école et à son fonctionnement.
« La socialisation est le processus d’apprentissage des comportements socialement acceptables et des comportements répréhensibles ou interdits ».
- Communicatif : comprendre les autres et se faire comprendre (apprendre à recevoir et émettre des messages).
- Linguistique : combler / pallier les insuffisances en langue.

Cette opération de thérapie doit passer par les quatre moments suivants :
1. 1 - Le diagnostic : (A partir de l’évaluation formative) :
Dépistage des lacunes et des insuffisances des apprenants avec prise de notes sur un cahier spécial au cours des différentes activités de langue. Il s’agit d’une opération d’évaluation continue.
Exemple de tableau de dépistage :

NOM Prénom (Classe) Contre – performances dépistées Autres difficultés
Oral (compréhension – expression) Lecture (déchiffrement – déchiffrage) Ecriture (écriture – expression écrite) Apprentissages linguistiques (Voc. Gram. Conj. Ortho.) Psycho. Socio-culturelles




1. 2 - La prescription :
Propositions de remédiations pour chaque cas recensé avec préparation des fiches
pré-pédagogiques (fiches d’exécution et fiches d’auto-correction).

1. 3 - Le traitement :
Action pédagogique en classe au cours de la séance de remédiation. Cette action doit avoir des objectifs spécifiques / opérationnels bien tracés (mentionnés sur le cahier journal).

1. 4 - Le suivi :
Evaluation formative des résultats obtenus (après l’opération) et prise de décision (exemple : reprogrammation d’un cas pour la séance suivante).


2- Les moments de la remédiation : (Les types de remédiations)
Il existe deux moments pour apporter des remédiations nécessaires aux lacunes constatées.

2.1 – Les remédiations occasionnelles : (Pour la 3°AP, 4°AP et 5°AP)
Elles sont entreprises spontanément au fur et à mesure de l’apprentissage lors des différentes activités de langue avec l’ensemble des partenaires de la classe. Elles peuvent être immédiates ou différées.
a)- Remédiations immédiates :
Elles se font sur le champ (à chaud), exemples :
- reformulation d’une question de contrôle,
- relecture d’un passage ou du texte (lecture magistrale ou silencieuse),
- reprise d’un moment ou d’une étape d’une activité,
- recours à d’autres procédés ou à d’autres techniques explicatives
(gestes, mimique, dessins, objets, création de situation de communication, …),
- rappel de certaines notions linguistiques (exemple : la conjugaison des verbes « être – avoir » pour aborder la conjugaison du passé composé).

b)- Remédiations différées :
Il s’agit de la reprise intégrale d’une activité de langue mal assimilée dans la vacation suivante.

2.2 – Les remédiations systématiques : (Pour la 4°AP et la 5°AP)

a)-C ‘est une séance de 45 minutes fixée sur l’emploi du temps hebdomadaire des élèves : elle ne suit pas la rotation des activités de langue.
b)- Ayant un lien thématique et linguistique avec la séquence du projet en cours (d’où 2 à 3 séances de remédiations pédagogiques par séquence pour la 4°AP et la 5°AP).
c)- S’adressant à un groupe restreint d’apprenants (08 à 12 éléments).
d)- Il faut démystifier et réhabiliter la séance de remédiation pédagogique : elle n’est pas faite exclusivement pour les élèves « faibles ». C’est une activité attrayante mise au service de tous les partenaires de la classe.


III – OBJECTIFS GENERAUX :
1- Remédier aux insuffisances et aux déficits communicatifs, linguistiques, socio-culturels et psychologiques des apprenants pour améliorer l’apprentissage.
2- Développer davantage l’interaction maître (esse) – élèves.


III- STRATEGIE A ADOPTER :
1. Deux principes à respecter :
a)- Adopter un enseignement / apprentissage individualisé (et non un enseignement de masse). L’enseignement / apprentissage individualisé permet à l’élève de travailler seul et à son rythme. « L’imposition d’un rythme de progression uniforme pour tous étant certainement l’une des causes essentielles de l’échec pédagogique ».
b)- Mise en application d’une pédagogie différenciée : Adoption de nouvelles stratégies.
2. Répartition des apprenants concernés en trois (03) ou quatre (04) sous-groupes de 3 à 4 éléments chacun ayant une insuffisance ou une difficulté commune.
3. Programmation de trois ou quatre activités de langue (exemple : lecture, grammaire, écriture, production écrite): à raison d’une activité de langue par sous – groupe.
Avantage de la stratégie en question :
- Possibilité de programmer 3 à 4 objectifs à la fois en une seule semaine (séance).
- Possibilité de pallier, sur le champ, les insuffisances constatées (remédiation immédiate et non différée).
4. Organisations à entreprendre :
a)- Organisation matérielle :
Changement de la disposition des tables scolaires : il faut permettre aux élèves concernés de se concerter (un face à face). L’enseignant(e) peut prendre place momentanément avec tel ou tel sous-groupe.
b)- Organisation pédagogique :
- Prévoir des fiches individuelles d’exécution.
- Prévoir des fiches individuelles de correction (fiches auto - correctives : enseignement programmé).
- Le tableau noir et les cahiers d’essais peuvent être utilisés.

OBSERVATIONS :
1- L’enseignement individualisé peut recourir aux moyens audio –visuels et / ou à l’enseignement assisté par ordinateur (E.A.O).
2- On peut procéder à la rotation des activités de langue programmées pour permettre aux 3 ou 4 sous-groupes invités de travailler 3 ou 4 objectifs spécifiques en une seule séance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samie



Messages : 56
Date d'inscription : 01/10/2010
Age : 36
Localisation : Bougie

MessageSujet: Re: remédiation   Mar 17 Jan - 17:35

Merci Beaucoup pour votre soutien et votre aide.
Et comme vous le savez l'enseignement au primaire est beaucoup plus technique que théorique c'est à dire interpréter le théorique en pratique et le rendre réalisable observable.
et pour ça j'aimerais bien savoir s'il y a des collègues qui ont tenté l'expérience et veut l'a partager avec nous, ses collègues ( cahier tracé sur un modèle donné avec quelques objectifs mentionnés )
Encore ce que tu m'as donné et si important. Encore je vous remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eurtis



Messages : 4
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: remédiation   Ven 27 Jan - 15:56

Je ne suis pas d'accord avec les collegues sur la manière ( façon ) d'organiser une séance de remédiation. Avant tout il faut savoir qu'est -ce que une séance de remédiation et ses objectifs ,quel son apport dans la consommation du programme surtout les Invariants du programme ....

La remédiation ce n'est ni le rattrapage ni le soutien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eurtis



Messages : 4
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: remédiation   Ven 27 Jan - 15:57

Je ne suis pas d'accord avec les collegues sur la manière ( façon ) d'organiser une séance de remédiation. Avant tout il faut savoir qu'est -ce que une séance de remédiation et ses objectifs ,quel son apport dans la consommation du programme surtout les Invariants du programme ....

La remédiation ce n'est ni le rattrapage ni le soutien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kouidri



Messages : 10
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: remédiation   Dim 9 Nov - 22:37

Merci beaucoup chers confrères. J'ai bien trouvé ce que je cherchais. Cordialement. Kouidri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iy@d



Messages : 245
Date d'inscription : 01/10/2010
Age : 45
Localisation : Sétif

MessageSujet: Re: remédiation   Ven 13 Mar - 17:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbbar.ahlamountada.net
saiid



Messages : 606
Date d'inscription : 15/06/2012
Localisation : Sétif

MessageSujet: Re: remédiation   Sam 14 Mar - 10:11

Merci cher ami, i@yad, pour ce lien si intéressant.
Moi, je trouve que la remédiation est la plus difficile activité à réussir
Il me semble qu'il est plus facile de dire comment faire que de montrer comment agir.
J'espère que les collègues de ce forum, partagent leurs expériences tout en proposant des fiches pratiques, des stratégies, des idées ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: remédiation   Aujourd'hui à 18:29

Revenir en haut Aller en bas
 
remédiation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposé : La remédiation pédagogique.
» remédiation
» Perte de Paquets ip ...
» Lien trop long = page étirée. Comment y remédier ?
» Description dans dernier message dépasse en dehors du cadre, comment remédier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L\'éducateur :: Chez l'educateur :: Salle de débats enseignants-
Sauter vers: